Mieux se Déplacer à Bicyclette


Accueil > Nos relais locaux > Boulogne Billancourt > présentation

jeudi 13 mars 2014

présentation

MD3B est l’antenne boulonnaise créée en février 2014 de l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette. MDB a pour vocation le développement du vélo comme mode de déplacement au quotidien. C’est une association, fondée en 1974, qui regroupe plus de 1200 cyclistes en Île-de-France (http://www.mdb-idf.org). MDB agit pour que le vélo-véhicule soit davantage pris en compte dans l’aménagement urbain, dans les règles de circulation et dans les habitudes de tout un chacun. Ainsi, nous espérons que davantage de nos concitoyens découvriront le formidable moyen de déplacement qu’est le vélo !

Alternative à l’excès de circulation automobile, le vélo est le complément aux transports en commun, qui ne peuvent répondre dans tous les quartiers à une demande croissante. Générateur de santé conseillé par la médecine, c’est surtout un moyen de limiter le gaspillage d’énergie sur des déplacements courts, de lutter contre les effets néfastes des gaz d’échappement, de rendre la ville plus paisible et agréable.

Il est nécessaire de prendre en compte, dans la réflexion et la réalisation, tous les types de déplacements des cyclistes : utilitaires, domicile-travail, scolaires, ou loisirs. Une véritable priorité doit être donnée dans l’ordre : aux PMR, aux piétons et aux cyclistes. La réalisation de pistes ou bandes cyclables ne doit pas se faire au détriment des piétons. L’utilisation des trottoirs ne peut être que l’exception.

Bien que les cyclistes soient de plus en plus nombreux dans Boulogne-Billancourt, le potentiel de progression reste très important. Un maillage avec les communes voisines et un réseau cyclable communal peut encourager bien davantage de nouveaux pratiquants.

Nos priorités pour faciliter la circulation des cyclistes :

1. Aménager des pistes ou bandes cyclables sur les voies à forte circulation (sollicitation du Conseil Général pour les voies départementales ou de GPSO pour certains axes).

2. Création de nouvelles zones à 30 km/h sur la majorité des voies communales avec circulation à double sens des cyclistes Ce principe de double sens cyclable présente l’intérêt d’offrir sans aménagement coûteux pour la collectivité, un moyen sûr et très économique d’amélioration du plan de circulation cyclable sur l’ensemble de la ville. Sans travaux lourds de la voirie, l’investissement se limite simplement à la signalisation verticale avec les panneaux réglementaires, la signalisation horizontale comprenant quelques figurines vélo, des lignes sur les chaussées, et des renforts de marquage au sol aux croisements. Véritable raccourci pour les cyclistes, le double sens réduit les distances à parcourir en toute sécurité. Il autorise le raccordement des rues tranquilles, ou relie aisément les quartiers périphériques sans devoir passer par le centre-ville. Le risque d’accident frontal est quasi nul, car les usagers se voient mutuellement et ralentissent. Le vélo croisé étant côté conducteur, l’automobiliste apprécie mieux la distance de sécurité que lors d’un dépassement. Le cycliste arrivant en face, n’est jamais dans l’angle mort de l’automobiliste qui ouvre sa portière. Cette solution de continuité cyclable offre la possibilité d’éviter les grands axes bruyants et saturés par le trafic motorisé, et ce, sans détour.

3. Développement des zones de rencontre à 20 km/h, dans les espaces très fréquentés par les piétons ou enfants, place, écoles, métro, centre-ville...

4. Généralisation des sas vélos aux intersections avec bande cyclable d’accès, pour sécuriser la manoeuvre de tourne-à-gauche sur les axes importants.

5. Aménagement des carrefours et des points "durs" pour les cyclistes,
o A proximité de la Porte de St Cloud
o Pont de Sèvres
o Boulevard Jean-Jaurès
o Quai Georges Gorse et Quai de Stalingrad
o …

6. Aménagement de liaisons entre le centre-ville et les quartiers, vers les quais de Seine par des itinéraires pouvant être empruntés par des familles avec enfants. Création de véritables itinéraires cyclables permettant de traverser la ville et relier les quartiers sans passer par le centre.

7. Développer l’installation du "cédez le passage cycliste" aux feux à certains carrefours (tourne-à-droite et tout droit). Mis en place dans de nombreuses grandes villes et à Paris.

8. Dans tous les projets d’urbanisme, rendre systématique l’étude d’itinéraires cyclables sur la voirie (Loi LAURE), et imposer l’espace dédié au stationnement des vélos dans les permis de construire des bâtiments. Coopérer avec les villes voisines, le Département, la Région pour assurer une cohérence des itinéraires cyclables. Prendre en compte la dangerosité des portières pour les cyclistes dans l’organisation du stationnement des voitures. Prendre en compte les cyclistes et piétons à l’occasion de travaux.

9. Évaluer pour être plus efficace
Elaboration d’outils d’évaluation des déplacements sur la ville permettant d’apprécier les évolutions suite à des aménagements et initiatives prises (comptages, sondages, relevés de vitesse, relevés de bruit, pollution).

10. Entretien des voies
Prévoir un budget annuel ou un pourcentage du budget pour l’entretien des itinéraires cyclables (rénovation des marquages au sol). Prendre en compte les vélos dans l’entretien de la voirie en général (les bas-côtés sont souvent les plus mal entretenus et comportent beaucoup d’obstacles, nids de poule, caniveaux instables, verre, etc.).

11. Concertation
MD3B souhaite devenir un interlocuteur constructif et fiable des services voirie et sécurité routière des futurs aménagements ou des points durs existants.

Pour Contacter MD3B


Mieux se Déplacer à Bicyclette - 37 boulevard Bourdon, 75004 PARIS
courrier@mdb-idf.org - Tél : 33 (0)1 43 20 26 02